7636 –
KISIO – Emilie Molino

Regards croisés Padam Mobility / Geovelo : Planif’ ou Last Minute

 

Regards croisés Padam Mobility / Geovelo : Planif’ ou Last Minute

 

Dans la vie, il y a deux types de personnes : celles qui prévoient tout dans les moindres détails et celles qui la gèrent en dernière minute. Loin de nous l’idée de trancher sur qui a raison puisque chacune a ses raisons. A l’ère du service à la demande, on a voulu savoir de quel côté Grégoire Bonnat, CEO de Padam et Benoît Grunberg, CEO de Geovélo penchaient. Et c’est avec beaucoup de bonne humeur et de spontanéité qu’ils se sont livrés à notre interview Tac-O-Tac.

En mode Planif’ ou last minute ? 

Ton dîner de ce soir

Grégoire : Last minute parce que je ne sais pas du tout ce que j’ai dans mon frigo.

Benoît : Planif’ ! Moi je suis un vieux con, je prépare tout. Ça me permet de moins sortir et surtout ça me rassure d’avoir un truc à becqueter. Je suis dans la prévision. En revanche pour le vin, je suis en last minute, je vais chez le caviste sur un coup de tête. 

Un dîner entre amis 

Grégoire : Planif’ parce que j’aime essayer de les impressionner.

Benoît : Je n’ai pas d’amis en fait 😉 En réalité, je fais toujours la même chose, des trucs sûrs type Blanquette de veau. Et ma table est ouverte donc pas besoin d’un carton d’invitation.

Ta déclaration d’impôt

Grégoire : Total last minute. Je procrastine pour ce genre de choses mais je le fais.

Benoît :  Idem sauf que moi, souvent j’oublie de la faire. Je souffre moi aussi de Phobie administrative…

Le chargement de ton pass navigo

Grégoire : Je n’ai pas de pass Navigo. J’ai gardé mon pass Imagin’R et j’ai mis mon abonnement Vélib’ dessus.

Benoît : Moi, j’ai gardé ma carte orange, non je rigole ! En fait, je mixe les transports en commun et vélo en fonction de mon emploi du temps, en fonction de ce que j’ai à faire. Je recharge donc mon pass en last minute à la semaine.

Un week-end prolongé

Grégoire : Planif’. J’anticipe toujours le fait que je vais avoir envie de me balader et comme je n’ai pas de voiture, je dois réserver mon train un peu à l’avance. Pour le reste, je ficelle tout en last minute.

Benoît : Last minute même si ça fait longtemps que je n’ai pas pris de week-end ; pas simple de trouver le temps quand on est chef d’entreprise. Quand je peux, je pars visiter l’Ile-de-France en train. 

Les achats de noël

Grégoire : Last minute à chaque fois et je m’en mords les doigts. De toutes façons, ce que j’aimerais donner et recevoir le plus, c’est du temps.

Benoît : Alors là je suis planif’à fond sur ce coup-là car j’aime bien chiner pour essayer de trouver des présents originaux. Et puis, la foule aux Galaf’ le 23/12 ce n’est pas pour moi.

Ta soirée du 31

Grégoire : Last minute. Je ne me mets aucune pression pour faire absolument quelque chose. Si je me couche tôt le 31 pour aller en montagne le 1er c’est parfait !

Benoît : Planif’ d’une année sur l’autre. C’est un rituel avec toujours la même bande mais à chaque fois dans un endroit différent.

Tu le gères en last minute et ce n’est jamais une pure idée, qu’est-ce que c’est ?

Benoît : Je prends le train « à l’américaine ». Ça énerve ma compagne. Ça stresse mes parents qui me disent que je fais ça car je ne suis pas vieux mais je continue. Et le pire c’est que je le loupe souvent.

Grégoire : Je fais beaucoup de choses à la dernière minute, selon mon feeling et je m’en plains rarement. Je suis assez carpe diem et je n’aime pas me charger l’esprit avec de la planif’.  Tant que cela marche 😉

Tu nous racontes un peu le pourquoi du comment de ta boîte ?

Grégoire : L’idée a émergé fin 2013/2014 avec le début d’Uber. Ils transformaient le marché du taxi. On trouvait ça super et en plus ils avaient de belles technos. 

Nous avons pressenti qu’il y allait avoir une transformation majeure à venir et qu’il fallait se positionner maintenant sur la mobilité partagée.

En créant Padam, nous voulions le faire autrement et agir sur deux aspects :

D’une part, être actif sur des zones peu denses là où le coût par trajet en bus est assez élevé. Il est donc intéressant de l’optimiser. Et en proposer une super expérience utilisateur. Avec Padam, vous pouvez avoir un mini-van ou un bus à la demande !

D’autre part, être un acteur de la mobilité inclusive. Alors qu’elle repose essentiellement sur la mobilité individuelle (dépendance et budget individuel), nous avons imaginé un mode partagé. Nous adressons notamment les Personnes à Mobilité Réduites qui sont les oubliées de la mobilité alors que c’est elles qui en ont le plus besoin.

Benoît : C’est parti d’une frustration car je ne pouvais pas racheter la SNCF qui n’était pas à vendre ! Non, sérieusement, j’avais envie de monter une activité au sein de la SNCF. Je voulais proposer des trajets train + vélo mais la SNCF était réticente à accueillir les vélos en bagage à main.

J’ai alors créé une association qui faisait la promotion du combo train + vélo.

L’idée ? Je monte dans un train avec mon vélo. Je descends à une gare « au vert » de préférence, je parcours 25/30 km dans la campagne pour rattraper une autre gare qui me ramènera à mon point de départ.

A l’époque, le vélo c’était encore l’équipement de l’écolo barbu avec les cheveux longs. En même temps, le smartphone est arrivé et le papier est devenu obsolète. J’ai donc créé un app qui centralise le contenu que l’on pouvait trouver dans des dépliants autour du tourisme à vélo et j’en ai profité pour adjoindre un système de guidage GPS : Geovélo a ainsi été le 1er calculateur vélo européen et a accompagné la tendance émergente du vélotaf.

J’étais donc au bon endroit au bon moment mais c’est plutôt ma passion qui m’a guidé. Jamais je n’aurais pensé voir un jour la rue de Rivoli occupée par autant de cyclistes.

Quid du Transport à la Demande et du vélo ?

Grégoire : Ça se fait…enfin dans une de nos villes pour l’instant ! Padam permet de réserver un rack à l’arrière du bus pour y mettre son vélo et donc faire bus + vélo.

Kisio : encore un grand merci à Benoit et Grégoire pour leur bonne humeur pendant cet entretien et au quotidien, on aime nos partenaires 😊

Cet article pourrait également vous intéresser : Les vélotafeurs, une communauté à animer